Comment va ton A.P.E.?

APE, c’est l’appellation des 3 êtres en toi, soit le PARENT, l’ADULTE et l’ENFANT. Ces êtres sont là pour t’aider tout au long de ta vie. Le but qu’ils ont en commun, c’est de t’aider à t’épanouir dans l’amour de toi-même, dans tes choix de vie, dans tes responsabilités et tes attitudes. Elles sont là pour te faire grandir intérieurement. Il faut bien les connaître et surtout les reconnaître pour enfin te découvrir au travers eux, en tant qu’individu. Pour pouvoir fonctionner avec ces trois personnes, il faut les équilibrer.  
 
L’ADULTE; Il voit les évènements avec un regard détaché de tous sentiments liés avec l’autre. Les émotions ne le guident pas. Il regarde la vie avec un œil différent du parent car il n’agit pas pour protéger. Il a un jugement équitable, sain et rationnel. Il différencie les buts réels de ceux imposés par la société. Il connaît ses limites et ne les imposent pas.  
 
Le PARENT; Nous avons un coté maternel et paternel à la fois. Nous agissons avec le cœur aimant d’une mère ou avec le principe de conformité du père. Le parent veille sur l’enfant, favorise son éveil à la vie, cajole ses peines, soigne les blessures, etc. Il aide l’enfant à atteindre ses buts et l’accompagne sur le chemin pour l’atteindre. Il montre l’estime de soi et le sens des responsabilités. Car être responsable, signifie d’assumer les conséquences de nos décisions, de nos actions, nos paroles, etc. C’est la seule façon de grandir!  
 
L’ENFANT; L’enfant apprend lors de ses premières années, la symbiose avec le parent, l’adulte, et plus tard, la nécessité de se différencier d’eux. De là, comment vivre en société avec ses exigences et ses limites et ce, en commençant par la vie familiale. Ses blessures et ses joies de jeunesse risquent de nous faire du mal ou du bien. Un jeune enfant ne sachant pas encore parler, va faire une crise pour signifier que quelque chose ne va pas non ? Quand on n’a pas appris à faire parler notre colère, on risque de la faire agir! L’insécurité risque de nous mettre dans l’embarras. L’enfant n’a pas encore la connaissance de la responsabilité, ni de l’expérience du parent ou de l’adulte. Par conséquent, il ne sait pas mesurer adéquatement le poids de ses paroles ou de ses gestes.  
 
Vivre en société demande beaucoup de nous-même. Dans une situation donnée, nous n’avons pas toujours un temps d’ajustement et l’une des trois personnes doit y faire face. Mais ce n’est pas toujours la bonne qui se présente. Il faut donc porter une attention particulière aux circonstances. Quand nous sommes blessé, il faut tenter de connaître la provenance du souvenir qui surgit en nous et comment nous nous sentons face à celui-ci. Quel est le rapport et le lien avec l’une des personne prête a sortir hors de nous. Juste à prendre une minute ou deux pour changer notre réaction peut faire toute la différence. Ce n’est pas le conflit ou la mauvaise situation qui est dangereux pour nous mais notre réaction face à cela. De même que lorsque nous nous sentons bien. D’où provient cet état de paix. Qui nous l’a transmit ?  
 
Je te souhaite beaucoup d’APE… (AMOUR – PAIX – ESPÉRANCE).

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×