Dis-moi ce qu tu manges

La psychologie humaine est fascinante, ahurissante, difficile à cerner et à analyser. Cependant, notre corps physique nous parle si nous n'écoutons pas notre voix intérieure murmurant quelque chose pour notre bien. La psychologie est en constant développement et ce, depuis des milliers années. Des découvertes, il y en a à toutes les années. Comment se fait-il que l’on s’interroge encore sur le fonctionnement de l’être humain en partant du fait qu’il existe depuis ces milliers d’années ? Combien de temps faudra-t-il encore pour pouvoir dire "Bien, voilà comment ça marche dans notre tête". Je crois qu’une telle année ne se présentera jamais.  
 
L’humanité est en changement continuel avec ses nouvelles technologies et ses sciences de toutes sortes. Nous voulons tellement regarder au loin, que l’ont s'y perd et oublions de regarder ce qui se trouve devant notre nez, dans notre fort intérieur. L’humain est une machine complexe, pourtant la nature humaine nous signifie par ses propres signaux tels que; nos goûts soudains pour un aliment quelconque, voir même notre dédain pour un aliment pourtant fort apprécié jadis, que quelque chose ne va pas en nous. À ce moment, il faut y voir. C’est là que notre corps nous fait choisir des aliments comblant un plaisir manquant mais nécessaire à notre état du moment. 
 
J’écoute les gens qui me parlent de leurs nouvelles habitudes alimentaires, voir même passagères, et je remarque qu’il s’y trouve toujours un lien d’avec ce qu’il leur manque ou de ce qu’il y a en surplus dans leurs vies actuelles. 
 
Prenons comme exemple, une personne qui a une envie soudaine de manger des aliments épicés, très épicés. Serait-ce qu’elle ne trouve pas sa vie actuelle assez piquante? Qu’est-ce qu’il lui manque pour qu’un changement radical survienne? A-t-elle beaucoup d’amis(es)? S’occupe-t-elle suffisamment? A-t-elle des loisirs? Trouve-t-elle sa vie ennuyante? 
 
Ou encore, cette personne qui aime tant les déserts sucrés et qui a tout à coup, ne les regarde même plus. Non pas par dédain mais parce que le besoin d’absorber cette quantité de sucre ne lui est plus nécessaire. Serait-ce que cette personne a trouvé un but particulier, une nouvelle amitié, un nouveau loisir? Quelque soit sa raison, cette personne a trouvé un plan de vie lui donnant une énergie nouvelle.  
 
Que dire de cette personne qui tout à coup, mange des rôties le soir avec de la confiture, du beurre d’arachides ou des tranches de bananes, et j’en passe. Cette personne se sent-elle un peu déprimée? A-t-elle besoin de se faire cajoler comme lorsqu’elle était enfant? Quel est donc ce réconfort soudain et passager nécessaire à son bien-être? 
 
Une autre personne peut aimer la viande sous toutes ses formes et du jour au lendemain, veut devenir végétarienne. Parfois elle le deviendra pour une période de temps seulement. La viande contient beaucoup de protéines donc beaucoup de force pour notre système. À partir de ce fait, quelle est donc sa perception de vie à ce moment précis? Serait-elle en pleine transformation? A-t-elle un but particulier et a le désir de s’alléger elle-même pour pouvoir mieux « voler » vers ce but? 
 
Une autre peut aimer le vin blanc. Le vin blanc est doux au palais, se digère bien, est limpide et délicat. Et puis, cette personne goûte (avec un peu de réticence) au vin rouge, en compagnie d’amis(es) habituellement. Le changement est radical et se fait aisément avec l’encouragement d’une tierce personne ou plus. Le vin rouge est plus corsé dans son goût, plus prononcé dans sa couleur. Et du jour au lendemain, elle apprécie davantage ce vin rouge et délaisse le vin blanc. Donc, serait-ce à penser que cette personne se sente prête à faire face à un nouveau défi dans sa vie? Elle est stimulée par sa propre énergie du moment? Elle est devenue une combattante en affaires? Peu importe sa raison, chose certaine, elle a nouvelle force intérieure.  
 
Quelle que soit notre habitude alimentaire, quand on déroge à ses bonnes vieilles habitudes pour en créer une autre, c’est qu’il y a un changement dans notre vie. Que ce changement soit bon ou difficile, notre corps ira chercher un réconfort dans l’absorption d’aliment comblant ainsi notre désir.  

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×